Quelques techniques de massage

massageVoici en quelques lignes comment réussir un bon massage.

L’effleurage est en général la technique par laquelle un massage commence et finit. Il consiste à effectuer de grands mouvements circulaires doux et peu appuyés, pour préparer à d’autres techniques et appliquer l’huile.

Le palpé roulé consiste à pincer entre le pouce et l’index (ou l’ensemble des autres doigts en fonction de la zone), une bande la plus large et profonde possible de tissus sous-cutanés afin que se forme un pli, puis de la soulever, la malaxer et la faire rouler telle une vague.

Le pétrissage consiste à saisir les tissus sous-cutanés avec les deux mains, les presser alternativement de la main droite et de la main gauche, et les repousser par torsions successives en gardant les mains toujours en contact avec la zone massée. Les mains peuvent aller dans le même sens ou dans le sens contraire.

La pression glissée comprend des mouvements des mains lents, ascendants et descendants, sur la région massée, légèrement appuyés pour améliorer la circulation sanguine.

La pression appuyée, comme son nom l’indique, consiste à effectuer des pressions localisées et appuyées en utilisant les pouces, la pulpe des doigts ou le talon de la main.

La percussion, technique « musclée », désigne l’alternance de tapotements successifs avec la tranche de la main (la hachure) ou avec les poings (le martèlement).

La friction consiste à effectuer des mouvements circulaires plus ou moins appuyés comme lors d’un gommage de peau, facilitant la pénétration de l’huile.

Attention : le sens du massage est toujours orienté des extrémités vers le cœur, pour aider la circulation veineuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *