Les féculents

féculentCette famille regroupe trois grandes catégories :

  • Les légumes secs ou légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés, flageolets, haricots blancs, rouges, fèves…) ;
  • Les pommes de terre et autres tubercules (patate douce, manioc…), ainsi que leurs produits dérivés (purée, frites, fécule…).

Ces aliments apportent certains nutriments intéressants tels que des protéines végétales, des vitamines du groupe B, des minéraux, des fibres insolubles…

Mais leur intérêt principal réside dans leur richesse en amidon, le glucide complexe par excellence qui devrait constituer la base énergétique d’une alimentation équilibrée.

Les féculents ont généralement un faible index glycémique. Leurs glucides sont assimilés et distribués de manière progressive, limitant ainsi la sécrétion d’insuline, la mise en réserve de l’énergie et certains désordres métaboliques associés.

Un adulte devrait consommer chaque jour 200 à 300 g de glucides sous forme complexe, et ce sont les féculents qui doivent normalement couvrir ces besoins. Ils devraient donc être consommés tous les jours et si possible à chaque repas. Si vous n’avez pas le temps de préparer des pâtes ou des lentilles, pas de panique, un morceau de pain fera l’affaire.

Mais la consommation de féculents ne doit pas se faire au détriment des légumes, comme c’est souvent le cas : les deux doivent au contraire être consommés en association, car ils sont parfaitement complémentaires.

Les légumes allègent la facture calorique du repas tout en fournissant des éléments essentiels tels que les fibres solubles, la vitamine C et des antioxydants, tandis que les féculents assurent l’apport énergétique de base de l’organisme et ont un effet rassasiant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *