Les fascias

fasciaLes membranes qui enveloppent nos muscles sont appelées « fascias », qui signifie en latin bandelette, tissu.

Les muscles et les fascias forment ensemble des chaînes tissulaires mobiles, qui se déplacent ou maintiennent les différentes parties du corps, de la tête aux pieds, de la superficie à la profondeur.

Toutes les parties de notre corps étant reliées, elles sont donc également interdépendantes. Cela signifie qu’un traumatisme subi à un endroit du corps aura des répercussions à d’autres endroits. Ainsi, une rétraction musculaire ou un déséquilibre articulaire entraîne une contrainte mécanique sur le fascia correspondant, l’obligeant à trouver une compensation en provoquant par ailleurs un nouveau déséquilibre.

Les fascias ont une excellente mémoire. Ils peuvent se souvenir très longtemps des chocs et stress subis. Tout traumatisme physique, biologique ou psychologique peut engendrer une rétractation ou une crispation des fascias, et perturber ainsi l’équilibre de notre organisme.

Or, de la qualité des fascias dépendent celles des mouvements des membres et de la respiration, de la circulation sanguine et lymphatique, des échanges cellulaires de nettoyage et de défense de l’organisme, ainsi que le maintien d’une bonne posture et l’absence de déformations corporelles (tassement, hypercambrure, cyphose, etc.)

Fascia superficiel et fascia profond

amplitude_mouvementLe fascia superficiel est un fascia de revêtement. En se dédoublant en profondeur, il recouvre chaque groupe musculaire et chaque muscle. Les membranes extérieures dépassent les limites du muscle pour fusionner avec les autres enveloppes des muscles voisins, ou avec des tendons (insertion du muscle sur l’os). Toutes les enveloppes locales musculaires sont donc ainsi reliées les unes aux autres.

La longueur et l’élasticité du fascia superficiel conditionnent la qualité de notre mobilité et de notre posture générale.

Si le fascia superficiel est anormalement court (rétracté) dans l’une de ses parties, il tasse ou place incorrectement les articulations qui dépendent de lui, limitant ainsi l’amplitude de certains mouvements (comme le ferait un vêtement trop court ou mal taillé, voir figure ci-contre). Il peut arriver aussi qu’une articulation soit mal positionnée à distance du siège de la rétraction du fascia.

La rétractation de la chaîne musculaire postérieure (groupes de muscles reliés entre eux des talons à la nuque) entraîne un tassement du corps sur lui-même (voir figure ci-dessous).
chaine_musculaire

Le Fascia profond

fascia_profond_texteComme son nom l’indique, il est situé en profondeur. Il est constitué d’une suite de membranes tendues depuis la base du crâne et les vertèbres cervicales. Il relie la colonne cervicale au sternum et au diaphragme (voir figure ci-contre), participe aux enveloppes du cœur et s’insère avec le diaphragme sur les vertèbres lombaires.

La longueur et l’élasticité du fascia profond conditionnent la respiration courante ainsi que les placements de la colonne vertébrale et du thorax.

Le fascia profond solidarise dans les mouvements la colonne cervicale, le diaphragme et la colonne lombaire.

Sa rétraction ( voir figure ci-dessous) peut engendrer sur la colonne vertébrale une projection de la tête en bas et en avant ou une accentuation de la cambrure lombaire.

fascia_profond2_texte

Les mouvements de glissements des fascias

Les fascias sont imprégnés de lymphe, et structurés en couches. Ceci permet des mouvements de glissement des membranes les unes sur les autres, donc des possibilités de glissement des muscles les uns sur les autres.

Cette mobilité peut être réduite si des adhérences se sont produites entre les différentes nappes membraneuses (si l’on colle plusieurs feuilles de papier entre elles, on obtient un carton sans souplesse). Cela se produit dans les cas d’absence de sollicitation de glissement des muscles (gestes de trop faible amplitude ou habitudes de mouvements qui n’explorent jamais tous les chemins de mobilité en glissement possibles).

Ces mouvements de glissement des muscles les uns sur les autres sont nécessaires pour individualiser l’action des muscles, et lorsque l’on veut accroître les amplitudes des mouvements.

Les étirements et allongements des muscles s’adressent également aux fascias, et contribuent au rétablissement de cette propriété.

La fasciathérapie, et certaines techniques de massages tels que le Rolfing et l’Intégration posturale traitent tout particulièrement cet aspect de la mobilité des fascias en décollant les plans tissulaires dans les limites physiologiques.

Les rétractions des muscles et des fascias

Les chaînes musculaires et fasciales haubanent le corps comme des cordes, ou plutôt comme des élastiques que l’on pourrait non seulement étirer, mais rétracter.

Lorsqu’ils ne sont pas sollicités dans un sens ou dans l’autre, ils mesurent chacun une longueur appelée « longueur de repos ». Or, si le muscle n’est pas suffisamment et fréquemment étiré, sa longueur de repos diminue. On dit alors que le muscle est rétracté ou raccourci ; ses fibres sont plus courtes, ainsi que les fascias dont il dépend.

Conséquence : son raccourcissement et son allongement (contraction-étirement) se faisant à partir d’une longueur de base plus courte, le muscle est moins performant.

De plus, les muscles rétractés produisent des déformations du corps. L’évolution d’un ensemble musculaire et fascial vers un état de rétraction se fait progressivement, en plusieurs années et elle est, heureusement, réversible.

Si vous avez l’impression de subir certaines de ces déformations, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin traitant. Car de nombreuses méthodes d’assouplissements et de massages vous permettront de vous remettre « d’équerre », et plus tôt vous vous en occuperez, meilleurs seront les résultats.

Sachez également mesdames – mais c’est valable aussi pour vous, messieurs –, que le relâchement du muscle profond des abdominaux nommé « transverse » est à l’origine d’une taille non marquée. Le renforcement de ce muscle, couplé à une alimentation équilibrée, affine la taille efficacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *