Les facultés physiques

Man show his performanceNos facultés physiques se fondent sur la qualité, la nature de nos fibres musculaires, et sur les processus énergétiques.

Sur le plan musculaire

La force

La force musculaire est la capacité de vos muscles à exécuter et à soutenir un mouvement contre une résistance. Elle fait référence à votre potentiel musculaire de produire le plus de tension possible lors d’un effort intense.

En sport, elle intervient, entre autres, dans la pratique de l’haltérophilie ou du lancer de poids.

Au quotidien, elle prédomine lors de la manipulation d’objets lourds. Elle vous permet donc par exemple de déplacer vos meubles lors d’un déménagement sans vous déplacer une vertèbre ou de charger au maximum votre valise lors d’un départ en vacances sans crainte qu’elle ne vous déboîte l’épaule.

En effet, des muscles forts protègent le squelette, et supportent les pressions à la place de vos articulations et de vos vertèbres, préservant ainsi tendons et ligaments, des tensions occasionnées par un sport ou, tout simplement par les mouvements de votre vie quotidienne ( courses, ménage, bricolage, jardinage…).

Par ailleurs, une musculature bien formée, proportionnée, façonne notre apparence, et procure un sentiment de confiance en soi.

Mais pas d’inquiétude Mesdames, acquérir de la force musculaire n’implique pas obligatoirement prendre du volume, un programme adapté vous permettra de tonifier et raffermir votre silhouette sans ressembler à un bodybuilder.

L’endurance

L’endurance musculaire est la capacité de vos muscles de résister à la fatigue dans des performances de force, à intensité faible à modéré, sur une durée prolongée.

Elle permet au sprinter, par exemple, de maintenir une grande vitesse de déplacement sur une plus grande distance possible de course (100, 200m).

Au quotidien, avoir de l’endurance musculaire vous permet de monter un escalier facilement sans avoir mal aux cuisses, d’effectuer des tâches tels que ménage, bricolage, jardinage sans ressentir une fatigue musculaire excessive.

La souplesse

Elle est la capacité d’accomplir des mouvements, actifs ou passifs, avec la plus grande amplitude possible.

Entretenir sa souplesse est primordial. En effet, beaucoup de problèmes musculo-squelettiques sont dus à un manque de souplesse : élongations, déchirures, tendinites, usure articulaire prématurée, arthrose, posture déséquilibrée…, engendrés par de mauvaises postures (voiture, position devant l’ordinateur, station, assise ou debout, courbée prolongée), le stress ou la pratique de certains sports considérés comme étant incomplets (ex : tennis, squash, vélo).

Une bonne souplesse nous assure un confort dans notre mobilité au quotidien, équilibre notre posture, améliore le rendement musculaire, accroît la précision et la coordination gestuelle, limite les risques de blessures lors de mouvements à forte amplitude.

Par ailleurs le travail de la souplesse apaise le psychisme, améliore la conscience de son schéma corporel et facilite la récupération par un drainage lymphatique et veineux.

Sur le plan cardiovasculaire

Runner Silhouetted ReflectionOn retrouve sur ce plan la notion d’endurance.

On peut définir l’endurance cardiovasculaire comme étant la capacité de l’organisme d’assimiler (rôle des poumons), de distribuer (rôle du système cardiovasculaire), et d’utiliser (rôle du muscle) un maximum d’oxygène, pour ainsi endurer plus longtemps une activité de type cardiovasculaire (randonnée, course à pied, vélo, ski de fond, natation…) à intensité constante ou croissante.

Cette qualité est une composante essentielle de votre forme. Manquer d’endurance, c’est être essoufflé régulièrement lorsque par exemple :

  • Vous montez l’escalier ;
  • Vous vous dépêchez pour ne pas rater votre bus ;
  • Vous partez en promenade à pied ou en vélo ;
  • Vous faîtes du ménage, du jardinage ;
  • Vous effectuez quelques longueurs en piscine ou en mer ;

Ou toutes autres activités abordées sans forcer mais qui malgré tout vous démoralisent en constatant qu’elles vous fatiguent quand même.

Un entraînement cardiovasculaire adapté et régulier vous permettra d’améliorer sensiblement vos aptitudes dites « aérobies ». Cela vous donnera du souffle et vous protègera en plus des risques d’hypertension, d’obésité, de diabète, d’ostéoporose, et de certains types de cancers et de maladies cardiovasculaires.

Par ailleurs l’idée commune que chacun se fait de la « forme » est souvent associée à cette qualité, la maintenir procure outre de meilleures aptitudes physiques, un bien-être psychique de confiance en son potentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *