Les différents types d’échauffement

Sport Fitness MontageIl est indispensable de bien s’échauffer avant toute activité physique. Très bien ! Mais en quoi consiste l’échauffement au juste ? Voici quelques éléments de réponses.

L’échauffement peut être de plusieurs types :

  • Actif, par la réalisation de mouvements dynamiques sollicitant l’activité cardiaque, l’ensemble des groupes musculaires et des articulations.
  • Passif, par les effets sur l’augmentation de la température corporelle des douches bien chaudes, bains, massages toniques, pommades chauffantes, etc. Ce mode passif n’est cependant pas suffisant pour préparer le corps à l’effort, même de faible intensité.
  • Mixte. En combinant le mode actif et passif, vous pouvez optimiser l’efficacité de votre échauffement.
  • Mental, par des techniques de concentration et de visualisation, conditionnant votre mental aux types d’efforts à accomplir. Mais « l’échauffement mental » ne remplace pas l’échauffement physique ; il le complète.

Échauffement général et spécifique

L’échauffement général, comme son nom l’indique, doit permettre de « chauffer » le corps d’une manière générale, c’est-à-dire indépendamment de l’activité sportive qui suit.

Il comprend par exemple la marche rapide, des exercices dits de « cardiotraining » tels des déplacements variés (pas chassés, marche avant, arrière, en levant bien haut les genoux, etc.), des mouvements de jambes puis de bras dynamiques sur place (relevé de genoux, talon aux fesses, relevé de jambe de côté, coup de pieds, cercle de bras côté, alternance bras fléchis, tendus, vers le haut, le bas, sur le côté, etc.), et des exercices d’étirements très légers à placer en milieu d’échauffement pour éviter que le corps ne se refroidisse s’ils sont placés à la fin.

L’échauffement spécifique, portant également très bien son nom, vous prépare spécifiquement à l’activité sportive que vous allez pratiquer. Il comprend des exercices qui se rapprochent techniquement des efforts qui vont être réalisés par la suite.

Si par exemple vous allez jouer au tennis, vous pouvez prendre votre raquette et effectuer des mouvements répétés de revers, de coup droit, de service à vide (sans balle). Si vous golfez, vous effectuerez plusieurs swings enchaînés sans frapper la balle.

C’est également à ce moment précis de l’échauffement que la préparation mentale intervient. Vous pouvez ainsi, en complément des mouvements physiques spécifiques, mettre en pratique la visualisation.

Libre à vous d’adapter cette partie en fonction de votre activité, l’objectif étant de « rentrer » progressivement dans celle-ci, physiquement et mentalement.

Quelle durée ?

En moyenne, l’échauffement doit prendre 10 à 20% du temps de l’activité qui suit.

Cette durée peut être augmentée en fonction de votre condition physique, de la nature et de l’intensité de l’activité sportive pratiquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *