La VO2 max

treadmilLa VO2 max est en quelque sorte la « cylindrée » de notre moteur physiologique.
Lorsque vous êtes en filière aérobie, votre organisme prélève de l’oxygène et le transporte vers les cellules musculaires pour produire de l’énergie.

Mais il existe un plateau au-delà duquel l’augmentation de l’intensité d’un exercice n’aura aucune incidence sur la consommation d’oxygène, arrivée à son maximum. Ce plateau est appelé VO2 max, ou PMA (puissance maximale aérobie).

Utilisée comme mesure témoin (en millilitres d’oxygène extraits chaque minute et par kilo de poids de corps) pour évaluer l’endurance aérobie, elle est en moyenne de 35-40 ml/mn/kg pour les femmes et 45-50 ml/mn/kg pour les hommes.

Elle dépend de plusieurs facteurs :

  • Le nombre d’alvéoles pulmonaires (contenant l’oxygène) ;
  • La quantité d’hémoglobine (fixant l’oxygène) ;
  • Le débit cardiaque ;
  • La quantité et la qualité de diffusion des vaisseaux ou capillaires sanguins pour le transport et l’apport en oxygène ;
  • Le type de fibres musculaires (lentes ou rapides) ;
  • Le poids ;
  • L’ âge (avec le temps la musculature et les poumons perdent en flexibilité) ;
  • L’hygiène de vie (tabac, carences alimentaires, manque de sommeil, etc.) abaissent la VO2 max :
  • Le niveau d’activité physique ;

Sachez qu’il est possible, en s’entraînant spécifiquement (cardiotraining avec une zone cible élevée – 85 à 95% de la FC max – sur de courtes périodes – environ 10% de la durée total de l’entrainement) de l’augmenter.

Attention

Ce type d’entraînement intensif est réservé aux sportifs confirmés. Il est fortement recommandé de prendre conseil auprès de son médecin traitant avant de l’envisager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *