Les aliments de la bonne humeur !

great smileUn petit coup de déprime ? Vous avez beau vous changer les idées et prendre l’air, rien n’y fait. Et si la solution se trouvait dans votre assiette ?

N’oublions pas que le centre de nos émotions se trouve dans notre cerveau, et que notre cerveau n’est qu’un organe comme les autres, qui a besoin de certains nutriments pour fonctionner correctement !

 

Les aliments conseillés

 

Tout d’abord, le cerveau héberge de grandes quantité d’acides gras oméga 3 : ils constituent même un de ses constituants majeur.
De récentes études ont d’ailleurs mis en évidence une corrélation directe entre une alimentation pauvre en oméga 3 et un risque élevé de dépression. Et on sait aujourd’hui qu’une augmentation des apports en oméga 3 chez les sujets déprimés réduit les symptômes de la dépression.

Passons aux neurotransmetteurs, des messagers chimiques sécrétés au niveau de notre cerveau qui commandent directement notre état d’esprit.
Dans la régulation de l’humeur, nous allons nous focaliser sur la sérotonine et l’homocystéine, deux neurotransmetteurs aux effets antagonistes. La sérotonine commande la détente et le bien-être, tandis qu’un taux trop élevé d’homocystéine est associé à l’apparition de symptômes dépressifs. Le but du jeu va donc être de favoriser la sécrétion de sérotonine et de limiter l’homocystéine.

La vitamine B9 (acide folique) est aujourd’hui reconnue efficace pour réduire les taux d’homocystéine ; elle aurait même un effet identique à celui d’un médicament antidépresseur !
Elle se trouve principalement dans les légumes verts, surtout feuillus (épinards, mâche, chou…), dans les légumineuses et dans le foie.

La vitamine B12 a également fait ses preuves en ce domaine : son déficit induit une augmentation des taux d’homocystéine et favorise les symptômes dépressifs.
On la trouve dans les fruits de mer, les poissons et les abats.

Enfin, il est intéressant d’augmenter ses apports en tryptophane car cet acide aminé se transforme directement en sérotonine dans le cerveau. Les produits laitiers en sont d’excellentes sources.

 

Suggestion de menus

 

  • Menu Fraîcheur marine

Plat
Assiette océane :
– lit de pousses d’épinard assaisonnés d’une cuillerée d’huile de lin (+ vinaigre),
– crevettes,
– miettes de crabe,
– saumon fumé,
– cœurs de palmiers,
– quartiers de pamplemousse,
– tomates cerises,
– graines d’anis.
Pain aux noix.
Dessert
Yaourt.

 

  • Menu Sud ouest

Plat
Brochette de petits cœurs de canard.
Choux de Bruxelles et pommes rissolées à l’huile de colza.
Dessert
Fromage blanc et morceaux de fruits.

 

  • Menu Mariné

Plat
Steak de thon mariné grillé (tomates séchées, huile de colza et ail).
Courgettes vapeur et lentilles.
Pain aux noix et fromage.
Dessert
Fruit.

 

  • Menu Campagnard

Plat
Assiette campagnarde :
– lit de mâche assaisonnée d’une cuillerée d’huile de noix,
– petits foies de volaille sautés au vinaigre balsamique,
– pointes d’asperge,
– cœurs d’artichaut,
– chèvre chaud sur tartine de pain aux noix.
Dessert
Fruit.

 

  • Menu Vert

Entrée
Salade d’endives aux cerneaux de noix avec une cuillerée d’huile de noix.
Plat
Pavé de saumon grillé aux herbes.
Haricots verts et flageolets.
Dessert
Yaourt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *