Cadre de vie et forme

symbol home 3Inutile d’argumenter très longtemps sur le fait qu’il est généralement moins stressant de vivre en bord de mer, à la montagne ou à la campagne, qu’en plein centre d’une grande agglomération !

Et qu’il est plus agréable d’habiter une villa plutôt qu’un studio de vingt mètres carré !

De même, la pollution atmosphérique, le bruit, voire, selon certains, l’exposition à de trop nombreuses ondes électromagnétique peuvent affecter votre santé et votre forme, tant physique que psychique.

Mais nous n’avons pas toujours la possibilité de choisir notre lieu et notre type d’habitation. Et nous pouvons aussi aimer la ville !
En revanche nous pouvons toujours limiter les effets néfastes de cet environnement.

Vous pouvez par exemple :

 

  • Planifier régulièrement des sorties (promenade, vélo, roller, pique-nique…) en pleine nature (parcs, bois, lacs…) ;
  • Réaménager votre intérieur en optimisant l’espace grâce à des rangements mieux adaptés et en l’égayant de plantes et de fleurs (cela paraît anodin, mais c’est efficace !) ;
  • Réduire les nuisances sonores grâce à des fenêtres à double vitrage ou, la nuit, en portant des bouchons antibruit dans les oreilles
  • Éviter de placer des appareils électroniques dans votre chambre (téléviseur, téléphones mobiles, ordinateurs), ou tout au moins ne pas les laisser allumés lorsque vous dormez.
  • Les plus sensibles (asthmatiques, allergiques) ne doivent pas hésiter à porter un masque anti-pollution lors de déplacement à pied ou à vélo en ville ; cela se fait couramment dans de nombreux pays, sans crainte du ridicule.

Soyez attentif aux effets qu’engendre sur vous votre cadre de vie et agissez en conséquence. Vous constaterez que, parfois, de petits changements peuvent considérablement améliorer la forme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *