Bien choisir son sport

woman contemplating questionsLe choix d’un sport n’est pas anodin. Pour déterminer quelle discipline vous conviendra le mieux, pensez à prendre en considération les cinq facteurs que nous énumérons ci-dessous.

Puis, prenez le temps de tester plusieurs sports avant d’arrêter votre choix, de vous inscrire pour une longue période et d’acheter tout le matériel requis. Nous vous en proposons quelques-uns, parmi les plus populaires, avec leurs avantages et leurs inconvénients, pour vous aider à y voir un peu plus clair.

Le plaisir (le plus important)

Si vous souhaitez pratiquer un sport, pensez avant tout « plaisir ». Il est en effet très important que la pratique sportive ne devienne pas une contrainte. Car il peut se passer beaucoup de temps avant que vous commenciez seulement à maîtriser certains aspects d’une discipline et en tirer des bénéfices.

Si le plaisir n’est pas au rendez-vous dès le départ, et que votre motivation est surtout liée au résultat (physique et psychique) attendu, plus que par la pratique du sport elle-même, vous risquez de vous lasser et d’arrêter au bout de quelques semaines. Et stopper ainsi votre bel élan pour (re)trouver la forme !

Choisissez donc en fonction de vos goûts : sport individuel ou collectif, en extérieur ou en salle, encadré par un professeur ou non.

Vos objectifs

Le choix d’un sport doit naturellement tenir compte des raisons pour lesquelles vous souhaitez le pratiquer, en plus, bien sûr, du simple désir d’être en bonne santé (ce qui est déjà beaucoup).

Vous pouvez souhaiter par exemple gagner de la force musculaire et tonifier votre corps, affiner votre silhouette, éliminer la cellulite, gagner de la souplesse, améliorer votre endurance, apprendre à mieux gérer vos émotions, prendre confiance en vous, ou encore faire des rencontres et élargir votre cercle d’amis.

Certains sports favorisent plus l’un ou l’autre de ces éléments. C’est donc aussi un point à prendre en compte.

Vos aptitudes

D’après vos ressentis et votre expérience personnelle, vous devez avoir une petite idée des prédispositions qui sont les vôtres pour tel ou tel sport. Certaines personnes sont en effet plus « douées » pour un certain type d’effort plutôt qu’un autre.

  • L’effort bref et intense caractérise certains arts martiaux (karaté, kung-fu, taekwondo), la boxe, l’escrime, les sauts, le sprint (en athlétisme ou en natation), l’haltérophilie, le ski alpin de compétition…
  • L’effort d’intensité variable et intermittent est associé notamment aux jeux de raquettes (tennis, ping-pong, badminton), au ski alpin de loisir, au golf, aux sports collectifs, au VTT…
  • L’effort régulier et de longue durée est celui que demande le cyclisme de loisir sur route, le ski de fond, le jogging et la course de fond, la natation de loisir ou de compétition sur de longues distances.

L’âge entre également en considération dans la notion d’aptitude. A partir de 40 ans, et pour toute personne n’ayant jamais pratiqué de sport, une visite médicale d’aptitude à la pratique sportive est recommandée (un certificat est de toute façon généralement demandé lors de l’affiliation à un club sportif). A partir de cet âge, un sport doit être pratiqué avec progressivité, modération, et avant tout pour ses bienfaits sur la forme plus que dans un objectif de performance (compétition).

Vous devez donc prendre en compte vos aptitudes actuelles avant de fixer votre choix sur une discipline et pouvoir ainsi en profiter pleinement. Mais n’oubliez pas que c’est d’abord votre attirance pour une discipline et le plaisir que vous en tirez qui sera votre meilleure motivation.

Ainsi, même si vous n’avez pas forcément de prédispositions particulières pour un sport « coup de cœur », et si votre état de santé (condition physique, âge) ne contre-indique pas sa pratique, celle-ci reste malgré tout vivement recommandée. Votre passion alliée à des entraînements réguliers vous fera certainement progresser plus vite que vous ne l’imaginez.

Le temps imparti

En sport, comme dans toute activité physique, seule la régularité permet d’obtenir des résultats. Vous devez estimer le temps que vous désirez ou pouvez consacrer à votre pratique chaque semaine. Ce temps que vous vous donnez est primordial ! Il doit s’intégrer à votre planning hebdomadaire de façon à ce que vous vous y teniez.

Le contexte (lieu, ambiance)

Le contexte dans lequel vous allez pratiquer est aussi très important. C’est lui qui vous incitera ou au contraire vous découragera dans votre démarche. Si le lieu de pratique est éloigné de chez vous, entraînant de longs temps de déplacement, ou si l’ambiance qui y règne ne vous convient pas, vous regretterez rapidement de vous êtes engagé. Choisissez donc, dans la mesure du possible, un lieu facilement et rapidement accessible.

Allez, maintenant, à vos baskets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *