La course à obstacles

course obstaclesNée en 1987 au Royaume Uni, la course à obstacles se répand un peu partout dans le monde. L’activité arrive en France en 2010 avec la bien nommée Frappadingue.

Depuis, les courses à obstacles se sont multipliées sur le territoire et rallient de plus en plus de participants, ces courses connaissent un véritable succès. Spartan Race, SoMad, Légion Run, The Jungle Run, la course de ouf, The Mud Day, La Ruée des Fadas… leur nom en dit long sur l’esprit « cool, fun, mais aussi coriace » qui les anime.

Bien que conviviale et festive la course à obstacles reste un vrai challenge qui répond à la quête de dépassement de soi, physique ou mental des participants. Sur 5, 7, 10, 13, 15 km, voire plus, les concourants franchissent les obstacles, façon parcours du combattant. Filet, barbelé, montagne de boue… Alors mieux vaut ne pas avoir peur de se mouiller, de se salir et de transpirer.

Les distances variables permettent au plus grand nombre de participer : du sportif du dimanche, en bonne forme, à l’athlète de haut niveau. Car s’il est possible d’esquiver un obstacle, avec parfois une pénalité en contrepartie (1 série de pompes par exemple), la course à obstacles est devenue une véritable compétition.

L’association de coureurs à obstacles OCR France, est née, elle a mis en place un classement, donnant lieu à l’OCR League en novembre 2015. Néanmoins trop peu de courses en France sont qualificatives pour les championnats d’Europe et du monde.

Aussi, beaucoup d’intéressés, les moins bien classés à l’OCR ont dû participer aux courses étrangères, pour avoir une chance d’accéder aux portes du plus important événement de l’année : le blue montain Canada du 14 au 16 octobre prochain.

Intéressé(e) ?

Vous organisez des courses à obstacles ? Publiez un plan « course à obstacles » sur Wattsplan et diffusez ainsi vos évènements auprès des membres de Wattsplan intéressés par cette activité.

Vous souhaitez participer à ce type de course ? Créez votre profil sur Wattsplan et ajoutez cette activité à vos centres d’intérêt, puis consultez dans votre zone géographique les plans « course à obstacles », et/ou les lieux où se déroule ce type d’évènement.

 

Emmanuelle Lopez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *